0

candidats

Stage Sensibilisation des castanéiculteurs sur des pratiques agronomiques vertueuses en châtaigneraies

Parc naturel régional des Monts d'Ardèche à Jaujac

CONTEXTE :
Le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche s’étend sur plus de 228000 hectares sur la bordure orientale du Massif central, au sud de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Crée le 9 avril 2001, il rassemble aujourd’hui 150 communes, à cheval sur les Départements de l’Ardèche (142 communes) et de la Haute-Loire (8 communes).
L’agriculture reste une activité structurante pour les Monts d’Ardèche, avec 20 % des surfaces qui y sont consacrées, et près d’un tiers des entreprises qui relèvent de ce secteur. La force de l’agriculture des Monts d’Ardèche réside dans la diversité de ses productions, et dans les stratégies développées par plusieurs d’entre elles de différenciation par la qualité et de valorisation de leur lien au territoire.
La châtaigne est l’une des plus emblématiques de ces filières. Particulièrement adapté au climat, aux sols et aux pentes ardéchoises, le châtaignier a contribué au fil des siècles à forger l’identité agricole et les paysage du Parc. Si la filière a traversé une période de déclin spectaculaire depuis la moitié du XIXe siècle, à la fois en raison de l’exode rural, de difficultés sanitaires, et de l’abattage de nombreux arbres pour l’industrie des tanins, elle connait un renouveau, depuis une trentaine d’années. Aujourd’hui, la châtaigneraie fruitière ardéchoise représente une production d’environ 5000 tonnes, ce qui fait de l’Ardèche le premier département français producteur de châtaignes.
Les vergers de châtaigniers ardéchois sont des vergers dits « traditionnels », par opposition aux vergers développés plus récemment, notamment dans le sud-ouest de la France : les arbres greffés, de variétés traditionnelles locales (variétés Castanea sativa reconnues dans l’AOP), ont un port souvent haut, et sont exploités sur des parcelles souvent pentues, parfois en terrasses. En raison des contraintes physiques et topographiques, ils sont peu mécanisés, et très peu irrigués. Malgré ce maintien du verger dit « traditionnel », les conditions d’exploitation et les pratiques des castanéiculteurs ont évolué depuis un siècle : modification des modalités d’entretien des vergers, utilisation de filets, mécanisation d’une partie de la récolte, diminution du passage des troupeaux dans les vergers … Ces modifications de pratiques se traduisent par une modification des cycles de la matière organique sur les parcelles, et ont par conséquent un impact sur leur fertilité. Le brûlage (des rémanents d’élagage, des résidus de récolte), par ailleurs de plus en plus règlementé, est en particulier une pratique qui fait l’objet de vifs débats parmi les castanéiculteurs. Les techniques d’élagages font elles aussi l’objet de pratiques expérimentales ou innovantes, qu’il serait intéressant de recenser, de documenter et de diffuser.

OBJECTIFS :
Le stage proposé consiste à concevoir et à mettre en œuvre une campagne et des outils de sensibilisation des castanéiculteurs sur des pratiques vertueuses de gestion et d’entretien des châtaigneraies, notamment sur les techniques de taille et les alternatives au brûlage. La démarche s’appuiera sur un retour aux fondamentaux agronomiques (cycle de la matière organique, rôle fondamental du sol, conduite des arbres fruitiers, …), qu’il s’agira de documenter et d’illustrer par des cas concrets dans le cas particulier des châtaigneraies traditionnelles ardéchoises, pour les rendre lisibles et appropriables par les castanéiculteurs.

DESCRIPTIF DU STAGE :
Appropriation des enjeux et revue bibliographique : collecte des connaissances existantes sur la conduite et la fertilité des châtaigneraies, synthèse des données intégrant plus largement les connaissances sur la fertilité et la fonctionnalité des sols (en particulier sur les vergers et les systèmes agro-forestiers) ;
Enquête préalable pour la définition d’une liste de castanéiculteurs ayant des pratiques vertueuses et/ou innovantes de conduite de leurs vergers ;
Entretiens préalables avec ces agriculteurs, pour documenter et inventorier leurs pratiques (description des systèmes d’exploitation et des itinéraires techniques) ;
Organisation d’ateliers d’échanges de pratiques et de retours d’expérience chez les castanéiculteurs volontaires parmi les précédents (public : castanéiculteur et élagueurs) ;
Capitalisation des données collectées (témoignages de castanéiculteurs, inventaire des pratiques, photos, vidéos, …) dans un kit de sensibilisation composé de différents outils, destinés à être réutilisés par les partenaires lors d’interventions ultérieure : inventaire des pratiques, fiches-mémento, film, diaporamas, autres

RESULTATS ATTENDUS :
Une série de 5 à 10 rencontres organisées sur le territoire, chez des castanéiculteurs ayant des pratiques vertueuses et/ou innovantes de gestion de leurs châtaigneraies ;
Conception d’un kit de d’information et de sensibilisation – panoplie d’outils à préciser en début de stage (mémentos, films, diaporamas, autres), réutilisables lors d’animation ultérieures.

PROFIL RECHERCHE
Bac + 5 universitaire ou ingénieur, spécialisation agronomie / environnement, avec idéalement des compétences en communication (photographie, montage vidéo, conception de médias, …).
Connaissances en agronomie, pratiques agricoles, fertilité des sols, agro-écologie
Motivation pour le travail de sensibilisation et de vulgarisation
Aisance en animation et bon relationnel
Bonnes capacités rédactionnelles
Créativité et compétences en communication : photo / graphisme / audio / vidéo …
Curiosité, autonomie, rigueur
Permis B + véhicule personnel

Stage d’une durée de 6 mois, période prévisionnelle : mars – août 2019
35 heures hebdomadaires ; indemnités de stage règlementaire + chèques déjeuner.
Stage basé au siège du Parc des Monts d’Ardèche, à Jaujac (07), déplacements à prévoir (remboursement sur la base des taux en vigueur applicable aux personnels du Parc).

Candidatures en ligne : CV + Lettre de motivation à l’attention de Camille Demené chargée de mission “reconquête de la châtaigneraie (avant le 1er Février 2019)



« Retournez à la catégorie
Cette offre d'emploi est-elle fausse, incorrecte ? Signalez-le !   
Recommender à un ami
Publiée à 04-01-2019
Vue : 52 fois